Discussion:
coup de colère !!!! (une entreprise en crise...)
(trop ancien pour répondre)
Fpersonne
2005-09-07 09:34:18 UTC
Permalink
Voilà un petit coup de guelle.
Comme beaucoup d'entre vous, doiventt surement le savoir, une
entreprise (Ovanet pour pas la citée) soit disant leader (leader de
quoi??) a eu quelques soucis disons "intra-associé", le résultat est
que pendant environ une semaine tous les services de cette société
n'ont pu être assuré, c'est à dire : support, accueille
téléphonique, urgence, gestion etc..
En effet, le staff administratif et technique (cad 2 personnes
contrairement à ce qu'on nous a eu dit) ont été mis ou se sont
retiré pendant le temps de cette crise (vive le comportement pro).

Contrairement à ce qui est dis ici : http://minilien.com/?La8XQR6v0o ,
pendant cette semaine, la société n'a pas été transparente, aucune
explication valable n'a été donné, pour seul explication "officiel",
nous avons eu un communiqué IRC (nouvelle mode?) ou l'actionnaire
principale (oxyd) annonce , je cite : "Suite au départ volontaire de
la direction de la société OVANET S.A.R.L depuis le lundi 29 août
2005, OVANET S.A.R.L vous informe qu'une nouvelle organisation est
actuellement entrain d'être mise en place...."

Que leur support soit disant 24/24 - 7/7 (on se demande comment ils
font à 2?), n'a pas du tout été joignable pendant environ cette
période, que pendant cette temps, les clients n'ont pu disposé
pleinement de LEUR infrastructure (impossible de sortir ou de se faire
livré/racker du matériel) et j'en passe.

Tout cela, pour quel raison, on ne sait pas....Et on apprend
aujourd'hui qu'un accord a été trouvé (lequel ? on ne sait pas
....), que l'ancienne équipe reprend sa place et que tout rentre dans
l'ordre.

Aucune communication sur le dédommagement prévu, et surtout aucune
explication clair et précise sur les raisons de cette crise, afin de
savoir si delà peut ou pas se reproduire.

Afin après tout delà, on se rend contre que cette société au niveau
pérennité est très instable, que le comportement des associés :
- genre on est dans une cours d'école, on se dispute
- je boude (peut importe les clients qui nous ont fais confiance)
- on fait la paix,
n'est pas très pro.

A cela vient se rajouter, les mensonges en tout genre, cf.
:http://groups.google.fr/group/fr.reseaux.internet.hebergement/browse_thread/thread/b4a0f4036714ee80/239a6a81192eebbe?q=ovanet+bilan&rnum=1&hl=fr#239a6a81192eebbe

Voilà le coup de gueule !!
Nous savons que de nombreux poste va suivre défendant cette pauvre
société et son pauvre gérant (honnête et tout ...), mais la
vérité est que leur comportement à TOUS (associé) n'a pas été
pro, envers les clients pris en otage pour sûrement une histoire de
gros sous.

P.S.: afin de prévenir toutes mauvaises langue, nous postons en tant
qu'anonyme et nous souhaitons le resté, pour ne pas subir le gourou de
notre fournisseur chez qui nous sommes encore engagé pour un temps,
mais il n'empêche que ce poste ne reflète que la vérité.
Christophe Gasmi
2005-09-07 11:37:02 UTC
Permalink
"Fpersonne" <***@laposte.net> a écrit dans le message de news:
***@f14g2000cwb.googlegroups.com...
Voilà un petit coup de guelle.
....

-

Contact ovanet pour avoir une explication, pour ma part j'ai suivi l'affaire
presque a l'interieur et pour moi le gérant a fait tout ce qu'il est
possible de faire.
Maintenant c'est vraiement déplorable ce qui est arrivé aussi bien pour la
société Ovanet que pour les clients d'Ovanet qui aurait pu avoir leurs
sociétés perdu a cause de cette histoire.
Pour ma part mes IP sont a moi et pas a Ovanet ce qui permet de ne pas etre
bloqué sur un seul operateur,
Un AS en cas de besoin de passage sur un autre operateur et j'ai pas mes
baies chez mon
fournisseurs de transit.
Donc en prenant des mesures preventive tu n'aurait pas eu autant de probleme
que tu semble avoir eu.

Gasmi christophe - RCH SARL
Web Site: www.rekcah.fr
Rakotomandimby (R12y) Mihamina
2005-09-07 16:25:04 UTC
Permalink
Que leur support soit disant 24/24 - 7/7 (on se demande comment ils font
à 2?)
Si il y a peu de clients c'est possible.
Christophe Casalegno
2005-09-07 17:03:48 UTC
Permalink
Post by Rakotomandimby (R12y) Mihamina
Que leur support soit disant 24/24 - 7/7 (on se demande comment ils font
à 2?)
Si il y a peu de clients c'est possible.
Sachant qu'il faut 5 à 6 personnes pour couvrir légalement 24/24 7/7 je ne
vois pas, à moins qu'ils fassent de la sous traitance ou bien de
l'astreinte (mais dans ce cas là ce n'est pas *vraiment* du 24/24 et 7/7.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Andre Leroux
2005-09-08 10:51:11 UTC
Permalink
Post by Christophe Casalegno
Sachant qu'il faut 5 à 6 personnes pour couvrir légalement 24/24 7/7 je ne
vois pas, à moins qu'ils fassent de la sous traitance ou bien de
l'astreinte (mais dans ce cas là ce n'est pas *vraiment* du 24/24 et 7/7.
amicalement,
ah bon ? depuis qd l'astreinte ne permet pas un support 24/7 ?
Christophe Casalegno
2005-09-08 11:42:39 UTC
Permalink
Post by Andre Leroux
Post by Christophe Casalegno
Sachant qu'il faut 5 à 6 personnes pour couvrir légalement 24/24 7/7 je
ne vois pas, à moins qu'ils fassent de la sous traitance ou bien de
l'astreinte (mais dans ce cas là ce n'est pas *vraiment* du 24/24 et 7/7.
amicalement,
ah bon ? depuis qd l'astreinte ne permet pas un support 24/7 ?
Ce n'est pas *vraiment* du 24/7 dans la mesure ou le personnel n'est pas
entrain de travailler. Il peut être "dérangé" pendant sa période
d'astreinte, et le temps de réponse va varier en fonction de la situation
de la personne (exemple : distance physique entre lui et le datacenter),
les temps de réaction en fonction du problème sont forcément différents de
la période normale de production.

Dans le cadre de la fourniture d'un service 24/7, le service est normalement
le même (sinon on a à faire à un service heure ouvrables et à un service de
nuit par exemple). Du moins c'est le cas en général.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Thierry TOBAILEM
2005-09-08 12:51:23 UTC
Permalink
Christophe Casalegno wrote:
Bonjour Christophe,
Post by Christophe Casalegno
Ce n'est pas *vraiment* du 24/7 dans la mesure ou le personnel n'est pas
entrain de travailler. Il peut être "dérangé" pendant sa période
d'astreinte, et le temps de réponse va varier en fonction de la situation
de la personne (exemple : distance physique entre lui et le datacenter),
les temps de réaction en fonction du problème sont forcément différents de
la période normale de production.
Je pense que ce sont le genre de cinditions qu'un contrat offrant des
garanties de rétablissement doit gérer, et cela est effectivement le cas
dans celui qui nous lie à Ovanet.

De ce fait, peu m'importe le fait de savoir que la personne est devant les
routeurs à les regarder clignoter, ou bien chez elle devant un bon film,
l'important est que je sais que quelle que soit la situation, le service
sera remonté dans les délais contractuels, au vu des lourdes pénalités
encourues.

Les heures de présence au Noc sont très clairement établies dans les
engagements d'Ovanet, le mode opératoire de déclenchement d'intervention,
les délais, et les systèmes de remontée d'information aussi.

Ceci étant dit, quel que soit le staff interne ou externe à Ovanet capable
d'intervenir sur leur réseau (>2 personnes à ce que je sache d'ailleurs,
mais il ne m'appartient pas de communiquer précisément là dessus), aussi
petit peut-on le trouver, cela fait des mois que nous n'avons aucun
incident à déplorer, et je n'ai jamais attendu plus de 3 sonneries, en tout
temps, hormis pendant cette semaine très particulière, avant d'avoir
réponse à un coup de fil, fut-ce au beau milieu de la nuit.

Enfin, que le staff opérationnel soit donc composé de 2 ou 30 personnes, la
qualité/solidité de leurs infrastructures nous a été clairement démontrée,
non seulement par l'architecture mise en place, mais aussi par l'historique
(la seule coupure réseau notable qu'il me soit donné de me rappeler en 2
ans de collaboration avec eux a duré 40 minutes et n'était pas de leur
faute (j'étais présent au plus près de l'incident ce jour là, ne
m'étendrais pas sur les responsables qui n'ont pas à être cités ici, mais
peut en témoigner)), et une autre d'une dizaine de minutes causée par nos
propres infras, je ne vais pas les en blamer, dont les possibilités de
reproduction ont été éliminées par des modifications profondes de leur
coeur de réseau quelques jours à peine après l'incident.

Une fois que nous connaitrons tous les tenants et aboutissants de la crise
passée, je suis persuadé que nous en saisiront plus pleinement la portée,
ceci étant dit, le personnel d'origine étant revenu aux commandes, je leur
renouvelle entièrement ma confiance, conscient qu'une crise peut éclater
dans toute structure sociale.

Ovanet est le fournisseur qui nous a apporté le plus de satisfaction depuis
la naissance de notre société, autant sur un plan commercial qu'humain, par
un vrai dialogue et une véritable relation de partenaires, étant à chaque
instant à notre écoute, et réagissant à toute remarque avec une célérité
qui m'a sans cesse rassuré, au vu de l'exigence de résultats sans
concession que nous leur avons imposé pour satisfaire nos propres clients.

En conclusion, autant il me parait normal que cette crise au sein de cette
société ai pu suciter des inquiétudes, voire même de la colère, autant elle
n'aura pas entaché la confiance que je porte en les Hommes qui la mènent et
attends simplement les explications qui viendront, en leur temps, me
rassurer quand à l'avenir.

Excellente fin de journée,
--
Thierry TOBAILEM
http://sivit.fr
Christophe Casalegno
2005-09-08 14:07:36 UTC
Permalink
Post by Thierry TOBAILEM
Je pense que ce sont le genre de cinditions qu'un contrat offrant des
garanties de rétablissement doit gérer, et cela est effectivement le cas
dans celui qui nous lie à Ovanet.
Probablement, je ne suis pas client Ovanet, je ne faisais que répondre de
manière générique au post précédent.
Post by Thierry TOBAILEM
Ceci étant dit, quel que soit le staff interne ou externe à Ovanet capable
d'intervenir sur leur réseau (>2 personnes à ce que je sache d'ailleurs,
Là encore je ne parlais pas précisément d'ovanet, j'ai repris l'exemple de 2
personnes car c'est ce que citait il me semble le premier post, (ce point
peut être facilement vérifié de toute manière) et parce que justement il
nous a fallu du temps pour monter un service de réponse aux attaques
sécurité *vraiment* 24/7, et les 35H00 ne nous y ont pas vraiment aidé :).

A l'instant T en France difficile sans 6 salariés dédiés de faire du 24/24
et 7/7 (sans sous traitance).

Quand au sujet Ovanet lui même, je n'ai pour l'instant entendu que des
rumeurs (qui il est vrai font froid dans le dos), je pense cependant qu'un
communiqué officiel éclaircira probablement les évènements "suspects".

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Issam Hakimi
2005-09-08 14:44:37 UTC
Permalink
Post by Thierry TOBAILEM
De ce fait, peu m'importe le fait de savoir que la personne est devant les
routeurs à les regarder clignoter, ou bien chez elle devant un bon film,
l'important est que je sais que quelle que soit la situation, le service
sera remonté dans les délais contractuels, au vu des lourdes pénalités
encourues.
Non pas que je veuille accabler Ovanet ou qui que se soit ....

Si il y a avait eu un problème pendant cette semaine, serait-tu (on se
tutoie,ok ?) prêt à affirmer que les garanties auraient pu être
respectées ?

En fait il est bien beau d'avoir des contrats signés et tout mais pendant
une crise, si il y a un soucis (loi de murphy) et que ce soucis perdure.

Tes clients à toi, s'en moque un peu que ton fournisseur te garantisse sur
le papier des choses qu'il ne respecte pas pendant une semaine à cause
d'une crise entre associé.
(je ne fais allusion à personne mais je me place juste du point de vue de
clients génériques)

Je suis persuader que pendant cette semaine beaucoup de clients (peut être
toi également) ont "prier" pour qu'il n'y ai pas de problèmes sur le
réseau..
Post by Thierry TOBAILEM
Ceci étant dit, quel que soit le staff interne ou externe à Ovanet capable
d'intervenir sur leur réseau (>2 personnes à ce que je sache d'ailleurs,
mais il ne m'appartient pas de communiquer précisément là dessus).
[../..]
Post by Thierry TOBAILEM
Enfin, que le staff opérationnel soit donc composé de 2 ou 30 personnes,
la qualité/solidité de leurs infrastructures nous a été clairement
démontrée, non seulement par l'architecture mise en place, mais aussi par
l'historique
[../..]

Je ne pense pas que le poste initial fait référence à la mauvaise qualité de
service mais plustôt à la solidité *administratif* de la structure qui en
gros revient au même, une entreprise instable administrativement est
instable dans les services fournis (pas au niveau qualitatif, mais au
niveau de la pérénité..)
Post by Thierry TOBAILEM
En conclusion, autant il me parait normal que cette crise au sein de cette
société ai pu suciter des inquiétudes, voire même de la colère, autant
elle n'aura pas entaché la confiance que je porte en les Hommes qui la
mènent et attends simplement les explications qui viendront, en leur
temps, me rassurer quand à l'avenir.
Il y a déjà eu un premier communiqué "officiel" du service administratif qui
si je me met à la place d'un client Ovanet est en contradiction avec celui
établi plustôt par Oxyd.

Ceci dis, je pense que ce genre de soucis doivent se régler en "interne".
La bonne nouvelle est que tout est rentré dans l'ordre, même si dans le
marché où Ovanet se situe, ce genre de "passage à vide" ne peut que laisser
des sequelles.

Amicalement,
Issam Hakimi
--
Transnode | http://www.transnode.com
General Direction | Security specialist.
Thierry TOBAILEM
2005-09-08 16:09:41 UTC
Permalink
Post by Issam Hakimi
Si il y a avait eu un problème pendant cette semaine, serait-tu (on se
tutoie,ok ?)
Bien sûr.
Post by Issam Hakimi
Post by Issam Hakimi
prêt à affirmer que les garanties auraient pu être
respectées ?
Je _pense_ très fortement que oui pour avoir été en contact direct avec
toutes les parties prenantes de cette crise qui ne perdaient pas de vue
l'importance vitale de la continuité technique, mais je ne peux pas
_l'affirmer_, bien sûr.

Cependant placer sa confiance dans son fournisseur ne veut pas dire ne pas
faire preuve de prudence et les contacts nécessaires ont été activés
pendant la semaine afin de déclencher les solutions de repli, que je suis
heureux aujourd'hui de ne pas avoir eu à mettre en oeuvre.
Post by Issam Hakimi
En fait il est bien beau d'avoir des contrats signés et tout mais pendant
une crise, si il y a un soucis (loi de murphy) et que ce soucis perdure.
Tes clients à toi, s'en moque un peu que ton fournisseur te garantisse sur
le papier des choses qu'il ne respecte pas pendant une semaine à cause
d'une crise entre associé.
(je ne fais allusion à personne mais je me place juste du point de vue de
clients génériques)
Il est extrêmement vexant, que tu puisses imaginer un seul instant que la
satisfaction effective et et non pas contractuelle de mes clients n'est pas
la seule chose qui pèse dans la balance, et que je n'en étais pas conscient
au moment où je tenais les propos auxquels tu as répondus. Je vis, mange,
dors en pensant à mes clients, j'ai annulé des vacances pour mes clients,
je ne compte plus les nuits blanches que j'ai passé pour eux, ni celles que
j'ai imposé à mes collaborateurs (pas plus tard que Mardi), tout comme
plusieurs dizaines de personnes lisant ce ng d'ailleurs, rien
d'ecxeptionnel, juste un métier passionnant et la passion de son métier.

Ceci dit, exactement comme mes clients, j'exige du résultat. Ce résultat est
garanti par un contrat et une poignée de main dans laquelle mon fournisseur
s'engage.

S'il n'en respecte pas les termes, il doit me dédommager et moi activer des
solutions alternatives afin d'éviter que mes clients, qui ne me le
pardonneront bien sûr pas dans le cas contraire, ne soient impactés.

Enfin tout ceci est une évidence, et ce paragraphe de mes propos dans mon
premier post à ce sujet n'avaient aucun rapport avec la crise évoquée,
juste avec la capacité, en temps normal, d'assurer un service 24/7/365 en
équipe réduite.

Un contrat n'est qu'une définition des moyens mis en oeuvre par un
fournisseur, le service fourni, et les garanties en cas de non respect
dudit contrat, et en aucun cas un engagement de stabilité sociale et
certainement pas le document que je sortirais en excuse à mes clients en
cas de crise genre "pourtant, il me le garantissait"

Cependant, il revet à mes yeux toute son importance en me permettant de
connaitre et vérifier à la signature, les moyens mis en oeuvre par la
société qui s'engage, et de maitriser mon champ d'action en cas de pb. Par
contre seule l'expérience et la longévité d'une collaboration me permettent
de juger de la crédibilité, dans l'action, des engagements pris.

Ces engagement ont, pour l'instant, aux termes du contrat qui les lie à
nous, de tout temps, été respectés, y compris pendant cette semaine ou nous
n'avons, pour notre part ce qui n'est peut-être pas le cas de chacun,
dénoté aucun incident nous impactant.
Post by Issam Hakimi
Je ne pense pas que le poste initial fait référence à la mauvaise qualité
de service mais plustôt à la solidité *administratif* de la structure qui
en gros revient au même, une entreprise instable administrativement est
instable dans les services fournis (pas au niveau qualitatif, mais au
niveau de la pérénité..)
Soyons un peu optimiste:

Loin de m'emmener à penser que cette société est bancale, elle vient de me
prouver qu'elle était techniquement capable de traverser une crise sociale
d'importance peux tu en faire autant ?

Bien évidemment, il faudra que nous ayons des explications étendues, et des
garanties (autant qu'une entreprise quelle qu'elle soit puisse garantir
qu'aucun incident social ne puisse la perturber, la tienne le peut-elle ?
pour ma part j'en suis incapable) mais je refuse de les condamner aussi
durement que l'initiateur de ce thread, au vu de leurs qualités
habituelles.
Post by Issam Hakimi
Il y a déjà eu un premier communiqué "officiel" du service administratif
qui si je me met à la place d'un client Ovanet est en contradiction avec
celui établi plustôt par Oxyd.
C'est pourquoi j'attends le moment où ils communiqueront conjointement, le
silence étant aux antipodes de leurs habitudes, j'imagine que nous aurons
en son temps une explication.
Post by Issam Hakimi
Ceci dis, je pense que ce genre de soucis doivent se régler en "interne".
La bonne nouvelle est que tout est rentré dans l'ordre, même si dans le
marché où Ovanet se situe, ce genre de "passage à vide" ne peut que
laisser des sequelles.
J'en suis tout comme toi conscient, et c'est justement pour les soutenir de
ma modeste contribution, tout autant qu'un client déçu désirera le faire
savoir, que j'ai voulu exprimer ma satisfaction habituelle à leur égard et
ma confiance renouvelée, gageant qu'un peu d'humanisme dans des relations
d'affaires, même dans un milieu aussi dur et concurrentiel que le notre (il
suffit de lire les déchirements continus ici), permet malgré tout de
travailler dans de bonnes conditions si tant est que chacun reste lucide et
prenne ses responsabilités.

Bonne fin de journée,
--
Thierry TOBAILEM
http://sivit.fr
Spyou
2005-09-08 20:34:58 UTC
Permalink
Post by Thierry TOBAILEM
Loin de m'emmener à penser que cette société est bancale, elle vient de me
prouver qu'elle était techniquement capable de traverser une crise sociale
d'importance peux tu en faire autant ?
Faut quand meme veiller a pas tomber dans le syndrome "cette boite est
génialissime, regardez, elle a des problemes et elle arrive a les
resoudre" :)
Post by Thierry TOBAILEM
Bien évidemment, il faudra que nous ayons des explications étendues, et des
garanties (autant qu'une entreprise quelle qu'elle soit puisse garantir
qu'aucun incident social ne puisse la perturber, la tienne le peut-elle ?
pour ma part j'en suis incapable) mais je refuse de les condamner aussi
durement que l'initiateur de ce thread, au vu de leurs qualités
habituelles.
+1 (voir meme +2). Tres belle recuperation meme si certains voudraient
bien avoir plus d'explications.
Thierry TOBAILEM
2005-09-09 06:35:22 UTC
Permalink
Spyou wrote:

Salut Spyou
Post by Spyou
Faut quand meme veiller a pas tomber dans le syndrome "cette boite est
génialissime, regardez, elle a des problemes et elle arrive a les
resoudre" :)
Non, non, bien sûr, c'est en me faisant la même réflexion que j'ai voulu
ajouter les mots lucidité et prise de responsabilité en fin de post qui
sous entendaient en l'espèce celles dont doit aussi faire preuve le client,
qu'il pense blanc ou noir.
Dominique ROUSSEAU
2005-09-09 06:40:51 UTC
Permalink
Le jeu, 08 sep 2005 at 16:09 GMT, Thierry TOBAILEM
<thierry-no-spam-***@sivit.fr> a écrit :
[...]
Je vis, mange, dors en pensant à mes clients, j'ai annulé des vacances
pour mes clients, je ne compte plus les nuits blanches que j'ai passé
pour eux, ni celles que j'ai imposé à mes collaborateurs (pas plus
tard que Mardi),
Essaye le monde extérieur, c'est bien aussi, des fois.
Thierry TOBAILEM
2005-09-09 07:01:34 UTC
Permalink
Post by Dominique ROUSSEAU
Essaye le monde extérieur, c'est bien aussi, des fois.
Et bien écoute, tu viens de m'illuminer, je réalise que lorsque je ne suis
pas devant mon écran, je suis sois en spéléo dans des cavités noires et
humides à croiser des chauves souris, soit autour d'un table de billard
dans une salle sombre.

J'ai peur d'avoir un jour les dents qui poussent ne crois tu pas ?

Déjà que j'étais un peu soupçonneux de la literie 1 place en pur sapin avec
capiton de soie mauve que ma femme à tenu qu'on s'achète ...
Dominique ROUSSEAU
2005-09-09 07:17:09 UTC
Permalink
Post by Thierry TOBAILEM
Post by Dominique ROUSSEAU
Essaye le monde extérieur, c'est bien aussi, des fois.
Et bien écoute, tu viens de m'illuminer, je réalise que lorsque je ne suis
pas devant mon écran, je suis sois en spéléo dans des cavités noires et
humides à croiser des chauves souris, soit autour d'un table de billard
dans une salle sombre.
J'ai peur d'avoir un jour les dents qui poussent ne crois tu pas ?
Déjà que j'étais un peu soupçonneux de la literie 1 place en pur sapin avec
capiton de soie mauve que ma femme à tenu qu'on s'achète ...
:o))
Christophe Casalegno
2005-09-08 11:46:25 UTC
Permalink
Post by Andre Leroux
ah bon ? depuis qd l'astreinte ne permet pas un support 24/7 ?
Un autre point important c'est que dans ce cas, il suffit que la personne
tombe malade et que l'autre sont en vacances (dans l'exemple cité on parle
de 2 personnes) pour que le service de support en question soit totalement
inopérant.

La même chose se produit dans les banques parfois (vécu), ou une seule
personne (en vacances) était capable de réaliser certaines opérations
spécifiques... Ce n'est au final pas très sérieux.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Romuald Brunet
2005-09-08 18:44:48 UTC
Permalink
Post by Christophe Casalegno
La même chose se produit dans les banques parfois (vécu), ou une seule
personne (en vacances) était capable de réaliser certaines opérations
spécifiques... Ce n'est au final pas très sérieux.
Ça n'est malheureusement pas du tout spécifique aux banques
--
Romuald Brunet, ICQ 33033393

Remplacez nospam par mon prénom pour me contacter par email
Spyou
2005-09-08 20:37:02 UTC
Permalink
Post by Christophe Casalegno
Un autre point important c'est que dans ce cas, il suffit que la personne
tombe malade et que l'autre sont en vacances (dans l'exemple cité on parle
de 2 personnes) pour que le service de support en question soit totalement
inopérant.
La différence capitale (sans faux jeux de mot) reside dans le fait que
les deux personnes dont parlais l'illustre anonyme a l'origine de ce
thread sont partie prenante au capital de la societé, l'ont monté avec
leur petites mains potelées, a la sueur de leur front ... et feront en
sorte que la societé soit entre de bonne main meme en cas de maladie ..
a l'inverse d'un "simple" salarié qui déconnecte le soir, les weekends
et les vacances.
R12y
2005-09-08 21:06:14 UTC
Permalink
Post by Spyou
prenante au capital de la societé, l'ont monté avec
leur petites mains potelées, a la sueur de leur front ...
Donc non soumises aux 35 heures, c'est bien ça?
--
SPIP, phpNuke, Plone, opengroupware... c'est bien
CPS c'est mieux: http://www.cps-project.org/
Hébergement de sites CPS: http://www.objectis.org/
Patrick Mevzek
2005-09-08 21:24:21 UTC
Permalink
Post by R12y
Post by Spyou
prenante au capital de la societé, l'ont monté avec
leur petites mains potelées, a la sueur de leur front ...
Donc non soumises aux 35 heures, c'est bien ça?
S'ils ne sont pas salariés.
Les 35h s'appliquent aux salariés, mais donc pas aux gérants, ni aux
professions libérales, ni à tous les postes non salariés.
--
Patrick Mevzek . . . . . . Dot and Co (Paris, France)
<http://www.dotandco.net/> <http://www.dotandco.com/>
Dépêches sur le nommage <news://news.dotandco.net/dotandco.info.news>
Romuald Brunet
2005-09-08 21:29:18 UTC
Permalink
Post by Patrick Mevzek
Post by R12y
Post by Spyou
prenante au capital de la societé, l'ont monté avec
leur petites mains potelées, a la sueur de leur front ...
Donc non soumises aux 35 heures, c'est bien ça?
S'ils ne sont pas salariés.
Les 35h s'appliquent aux salariés, mais donc pas aux gérants, ni aux
professions libérales, ni à tous les postes non salariés.
Un gérant peu pas être salarié ? :)
--
Romuald Brunet, ICQ 33033393

Remplacez nospam par mon prénom pour me contacter par email
Thibaud GRANGIER
2005-09-08 21:39:06 UTC
Permalink
Post by Romuald Brunet
Un gérant peu pas être salarié ? :)
non et il n'est pas soumis au 35h.

Thibaud
delaf
2005-09-08 22:09:13 UTC
Permalink
Post by Thibaud GRANGIER
Post by Romuald Brunet
Un gérant peu pas être salarié ? :)
non et il n'est pas soumis au 35h.
Petite précision :
- un dirigeant d'entreprise ou cadre de direction n'est en effet pas
concerné par les 35 heures.
- un gérant peut parfaitement être salarié : le point important est que
s'il a plus de 50 % (gérant dit majoritaire), il est fiscalement traité
comme une personne physique ou profession libérale
--
delaf
Patrick Mevzek
2005-09-08 22:54:37 UTC
Permalink
Post by delaf
- un gérant peut parfaitement être salarié : le point important est que
s'il a plus de 50 % (gérant dit majoritaire), il est fiscalement traité
comme une personne physique ou profession libérale
Travailleur Non Salarié (TNS), ce qui concrétement revient à peu près
au même, c'est juste histoire de bien tout complexifier (faut payer les
énarques).

D'autre part un gérant peut ne pas avoir de parts dans la société, et
être choisi par les associés.
--
Patrick Mevzek . . . . . . Dot and Co (Paris, France)
<http://www.dotandco.net/> <http://www.dotandco.com/>
Dépêches sur le nommage <news://news.dotandco.net/dotandco.info.news>
delaf
2005-09-09 06:13:57 UTC
Permalink
Post by Patrick Mevzek
D'autre part un gérant peut ne pas avoir de parts dans la société, et
être choisi par les associés.
Le gérant peut tout a fait être l'un des associés, il est effectivement
choisi par les associés.
--
delaf
Patrick Mevzek
2005-09-09 10:48:06 UTC
Permalink
Post by delaf
Post by Patrick Mevzek
D'autre part un gérant peut ne pas avoir de parts dans la société, et
être choisi par les associés.
Le gérant peut tout a fait être l'un des associés,
Je n'ai jamais dit le contraire, mais votre réponse mentionnait un taux
(de possession de parts sociales) qui ne concerne donc que les gérants
qui sont associés, ce qui n'est pas le seul cas, voilà tout.
--
Patrick Mevzek . . . . . . Dot and Co (Paris, France)
<http://www.dotandco.net/> <http://www.dotandco.com/>
Dépêches sur le nommage <news://news.dotandco.net/dotandco.info.news>
Christophe Casalegno
2005-09-09 08:58:23 UTC
Permalink
Post by Thibaud GRANGIER
Post by Romuald Brunet
Un gérant peu pas être salarié ? :)
non et il n'est pas soumis au 35h.
Si, un gérant peut parfaitement être salarié.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Christophe Casalegno
2005-09-09 08:57:30 UTC
Permalink
Post by Patrick Mevzek
Post by R12y
Post by Spyou
prenante au capital de la societé, l'ont monté avec
leur petites mains potelées, a la sueur de leur front ...
Donc non soumises aux 35 heures, c'est bien ça?
S'ils ne sont pas salariés.
Les 35h s'appliquent aux salariés, mais donc pas aux gérants, ni aux
professions libérales, ni à tous les postes non salariés.
Pour le gérant je veux bien, mais les associés n'ont pas vraiment le droit
de travailler, tout au plus d'apporter un certain nombre de contributions à
l'entreprise, financière, matériel et/ou humain.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Patrick Mevzek
2005-09-08 22:52:37 UTC
Permalink
Post by Christophe Casalegno
Pour le gérant je veux bien, mais les associés n'ont pas vraiment le droit
de travailler,
Même pas bénévolement ?
Post by Christophe Casalegno
tout au plus d'apporter un certain nombre de contributions à
l'entreprise, financière, matériel et/ou humain.
Ce qui concrétement revient au même, non ?
--
Patrick Mevzek . . . . . . Dot and Co (Paris, France)
<http://www.dotandco.net/> <http://www.dotandco.com/>
Dépêches sur le nommage <news://news.dotandco.net/dotandco.info.news>
Christophe Casalegno
2005-09-09 18:39:59 UTC
Permalink
Post by Patrick Mevzek
Ce qui concrétement revient au même, non ?
Non, il y a une différence entre donner un coup de main et travailler à
plein temps voir plus... Mais bon là encore c'est un risque à gérer par
l'entreprise elle même.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Eric Demeester
2005-09-09 21:27:02 UTC
Permalink
dans (in) fr.reseaux.internet.hebergement, Christophe Casalegno
<***@digital-network.net> ecrivait (wrote) :

Bonsoir,
Post by Christophe Casalegno
mais les associés n'ont pas vraiment le droit
de travailler,
Pourquoi ?
--
Eric Demeester - http://www.galacsys.net
Christophe Casalegno
2005-09-10 04:15:28 UTC
Permalink
Post by Eric Demeester
dans (in) fr.reseaux.internet.hebergement, Christophe Casalegno
Bonsoir,
Post by Christophe Casalegno
mais les associés n'ont pas vraiment le droit
de travailler,
Pourquoi ?
Je parle bien entendu d'un associé non salarié., en effet si ce dernier
n'est lié à la société par aucun contrat : ni par un contrat de travail, ni
par un contrat de mandat ou d'intermédiaire, ni par un contrat commercial,
on considère qu'il a souscrit au capital de la société avec pour objectif
de soutenir un projet économique qui lui semble intéressant, en espérant
retirer des revenus (dividendes) de cette souscription et des plus-values
lors de la revente ultérieure des titres souscrits.

Ce statut d'associé se caractérise par des droits limités dans la
participation à la gestion, réduits à l'exercice du droit de vote dans les
assemblées générales.

S'il participe à l'activité de manière réellement *bénévole*, c'est-à-dire
sans recevoir aucun avantage particulier pouvant être requalifié en
rémunération indirecte, on pourrait considérer qu'il s'agit d'entraide
*ponctuelle*. (et il faut également prendre en compte qu'en cas d'accident
par exemple en activité, la plupart des assurances ne le garantisse pas
(pas de lien contractuel à l'entreprise)

Et même dans ce cas de vrai bénévolat l'absence de rémunération ne doit pas
être compensée par des remboursements de frais qui pourraient être jugés
comme non engagés dans l'intérêt de l'entreprise, insuffisamment justifiés
ou tout simplement excessifs par rapport au seul rôle dévolu à l'associé
par le code de commerce. Enfin un autre risque existe, notamment si
l'associé perçoit des allocations de chômage, car cette situation peut
caractériser un travail dissimulé avec détournement de fonds publics. Il
est donc nécessaire qu'une telle situation soit *exceptionnelle*, que
l'associé n'est retiré aucun avantage personnel, etc...

Il ne faut pas oublier que contrairement à une association une société à une
vocation commerciale.

amicalement,
--
Christophe Casalegno | Groupe Digital Network | UIN : 153305055
http://www.digital-network.net | http://www.securite-reseaux.com
TISTC | OFREMHI | IIHEC | IICRAI | CIRET-AVT | KESAC | TIIX
Technical director | Security Intrusion techniques & infowar specialist.
Spyou
2005-09-10 10:32:02 UTC
Permalink
Post by Christophe Casalegno
S'il participe à l'activité de manière réellement *bénévole*, c'est-à-dire
sans recevoir aucun avantage particulier pouvant être requalifié en
rémunération indirecte, on pourrait considérer qu'il s'agit d'entraide
*ponctuelle*. (et il faut également prendre en compte qu'en cas d'accident
par exemple en activité, la plupart des assurances ne le garantisse pas
(pas de lien contractuel à l'entreprise)
99% de chance que ce soit quand meme requalifié en travail dissimulé.
Ceci dit, les urssaf sont généralement clémentes avec les petites
sociétés qui démarrent .. mais gare au retour de baton au delas de
quelques années en cas de controle ..
Guillaume Rousseau
2005-09-09 05:59:40 UTC
Permalink
Fpersonne a écrit :
[tout un tas de choses déjà traités par d'autres réponses]
Post by Fpersonne
Voilà le coup de gueule !!
Nous savons que de nombreux poste va suivre défendant cette pauvre
société et son pauvre gérant (honnête et tout ...), mais la
vérité est que leur comportement à TOUS (associé) n'a pas été
pro, envers les clients pris en otage pour sûrement une histoire de
gros sous.
La vérité, elle est qu'il faut avoir des boules de la taille d'une
cacahouète pour ne pas assumer ses dires et cracher son mécontentement
dans un pauvre post public.

Bien à toi de préférer "bouder" plutôt que d'avoir une discussion
"constructive" avec les personnes concernées.

Bonne journée,
--
Guillaume Rousseau
Dominik
2005-09-09 06:05:42 UTC
Permalink
Bonjour,

Finalement, je constate que nous en revenons toujours au même constat
et je vais m'en expliquer ci après :
je trouve inacceptable qu'un hébergeur nous impose des conditions
générales de vente qu'il peut et sait utiliser à bon escient
(impayé, contenu interdit, etc = coupure de service) mais en ce qui
concerne le client, il se trouve généralement démunie.
Vous allez me dire qu'il y a toujours moyen, en tant que consommateur,
un moyen de faire valoir ses droits. Mais dans les faits, il n'en est
rien. Les actions sont lourdes (envoie de courrier à divers organismes
(associations) de défense des consommateurs, action auprès des
tribunaux compétents, etc) et réclament du temps. Et le temps, dans
des cas comme ceux là, on en a jamais suffisament.
Finalement, les clients subissent les désagréments qui peuvent
parfois se transformer en de gros préjudices, particulièrement si ce
dernier est une société et que le service d'hébergement centralise
la gestion de ses comptes mails, de son web ou mieux encore, les
services de ses clients (cas de sites de e-commerce ou de revente
d'hébergement).
Si j'évoque tout cela, c'est que plus récemment, la mésaventure
d'AMEN (et d'autres aussi, car ils n'ont pas été ceux qui ont ) nous
a permis d'en tirer un certain enseignement, enseignement qu'il
faudrait, je pense fortement, utiliser pour faire changer les choses.
Un flou, un TRES GROS FLOU existe côté client. En gros, le client ne
peut rien exiger... mais doit, dans les faits, subir, sans rien dire ni
rien réclamer. Et cela est inacceptable.

Ainsi, on s'aperçoit que le premier des manquements de ces
prestataires est l'information : en cas de crise, les hébergeurs ne
communiquent pas. Ils pratiquent la langue de bois, laissent leurs
clients dans le floue et pire, racontent çà et là (la presse, par
exemple) que TOUT va bien et que l'on "grossit" l'ampleur du problème.
Il ne communique pas non plus (du moins pas tous) sur l'état de leur
service. On nous annonce des disponibilités qui sont plus souvent des
arguments commerciaux qu'une réalité technique. Même les délais
d'assistance sont bien souvent en deçà de nos attentes (on connait
tous les réponses expresses qui ont pour but de faire gagner du
temps... et après, c'est une partie de ping-pong sans fin...)... ou
encore (et là, je trouve cela pire que tous), l'utilisation d'un
numéro payant pour l'assistance sans que le service soit honoré !!!!
Bref, j'en passe et des meilleures... la liste des reproches ou plutôt
de nos attentes est longue.

Ou je veux en venir ?
En fait, à une chose et une seule : je pense qu'il est plus que
nécessaire aujourd'hui de définir une charte du "bon hébergeur",
charte ayant pour vocation à la fois de dresser une liste des
OBLIGATIONS qu'un hébergeur se doit d'accomplir envers ses clients,
mais aussi les actions ou recours que peuvent effectuer les clients
envers ce dernier en cas de manquement.
Cette charte pourrait être rédigée par une communcauté de clients,
composée de professionnels et de particuliers (ayant des intérêts
différents mais des services communs). Puis ensuite, une fois
rédigée, elle serait proposée aux hébergeurs afin qu'elle soit
approuvée et signée. Un label pourrait être proposé (j'ai déjà
quelques idées sur ce point).
Si les prestataires ne respectent pas les engagements de la charte
client/hébergeurs, alors, le label leur est retiré, mais pire encore,
nous utilisons les moyens mis à notre disposition pour faire valoir
nos droits : communiqué de presse, ouverture de dialogue via une
association, actions en justice si besoin est, etc.

Notons que dans le domaine de la téléphonie, ou encore de l'accès à
Internet, les choses ont bougé grâce à ce type d'organisation (ou
quelque chose d'approchant)... alors pourquoi ne pas le faire ?

Pour ma part, ayant déjà une association en action sur ce sujet et
m'étant chargé de la défense des clients d'AMEN (AMENHELP.ORG) je
suis partant pour que l'on y continue cette discussion et surtout, que
l'on rédige un document allant dans ce sens...

Vos réactions SVP ?

Cordialement.
Dominik (webmaster AMENHELP).
Pdt de l'association les Défenseurs du Numérique
Olivier Doucet
2005-09-09 09:20:21 UTC
Permalink
Post by Dominik
Vos réactions SVP ?
Je pense que l'on dévie du sujet original ;)
Non sinon je crois que la diversité de la prestation d'hébergeur empêche ce
genre de "charte". Entre un hébergement dit "discount" à un euro par an, et
un hébergement "pro" (services supplémentaires, haute disponibilité, etc),
la différence est ... abyssale. Vas-tu imposer les même règles à ces deux
hébergeurs ? Je ne pense pas. Le client est libre de choisir son hébergeur
selon ses besoins et le prix qu'il est prêt à payer. Que la prestation ne
soit que "moyenne" voire "médiocre" n'impactera pas pour autant un étudiant
qui veut juste mettre en ligne les photos de ses vacances. Pourtant il y a
bien eu service, tu ne vas pas faire un procès à l'hébergeur pour autant ;)

(je sens qu'à partir d'ici le thread va dévier du sujet original - ou plutôt
du pamphlet d'un inconnu qui n'ose pas assumer ses dires).
--
Olivier


"Dominik" <***@fusina.net> a écrit dans le message de news:
***@g43g2000cwa.googlegroups.com...
Bonjour,

Finalement, je constate que nous en revenons toujours au même constat
et je vais m'en expliquer ci après :
je trouve inacceptable qu'un hébergeur nous impose des conditions
générales de vente qu'il peut et sait utiliser à bon escient
(impayé, contenu interdit, etc = coupure de service) mais en ce qui
concerne le client, il se trouve généralement démunie.
Vous allez me dire qu'il y a toujours moyen, en tant que consommateur,
un moyen de faire valoir ses droits. Mais dans les faits, il n'en est
rien. Les actions sont lourdes (envoie de courrier à divers organismes
(associations) de défense des consommateurs, action auprès des
tribunaux compétents, etc) et réclament du temps. Et le temps, dans
des cas comme ceux là, on en a jamais suffisament.
Finalement, les clients subissent les désagréments qui peuvent
parfois se transformer en de gros préjudices, particulièrement si ce
dernier est une société et que le service d'hébergement centralise
la gestion de ses comptes mails, de son web ou mieux encore, les
services de ses clients (cas de sites de e-commerce ou de revente
d'hébergement).
Si j'évoque tout cela, c'est que plus récemment, la mésaventure
d'AMEN (et d'autres aussi, car ils n'ont pas été ceux qui ont ) nous
a permis d'en tirer un certain enseignement, enseignement qu'il
faudrait, je pense fortement, utiliser pour faire changer les choses.
Un flou, un TRES GROS FLOU existe côté client. En gros, le client ne
peut rien exiger... mais doit, dans les faits, subir, sans rien dire ni
rien réclamer. Et cela est inacceptable.

Ainsi, on s'aperçoit que le premier des manquements de ces
prestataires est l'information : en cas de crise, les hébergeurs ne
communiquent pas. Ils pratiquent la langue de bois, laissent leurs
clients dans le floue et pire, racontent çà et là (la presse, par
exemple) que TOUT va bien et que l'on "grossit" l'ampleur du problème.
Il ne communique pas non plus (du moins pas tous) sur l'état de leur
service. On nous annonce des disponibilités qui sont plus souvent des
arguments commerciaux qu'une réalité technique. Même les délais
d'assistance sont bien souvent en deçà de nos attentes (on connait
tous les réponses expresses qui ont pour but de faire gagner du
temps... et après, c'est une partie de ping-pong sans fin...)... ou
encore (et là, je trouve cela pire que tous), l'utilisation d'un
numéro payant pour l'assistance sans que le service soit honoré !!!!
Bref, j'en passe et des meilleures... la liste des reproches ou plutôt
de nos attentes est longue.

Ou je veux en venir ?
En fait, à une chose et une seule : je pense qu'il est plus que
nécessaire aujourd'hui de définir une charte du "bon hébergeur",
charte ayant pour vocation à la fois de dresser une liste des
OBLIGATIONS qu'un hébergeur se doit d'accomplir envers ses clients,
mais aussi les actions ou recours que peuvent effectuer les clients
envers ce dernier en cas de manquement.
Cette charte pourrait être rédigée par une communcauté de clients,
composée de professionnels et de particuliers (ayant des intérêts
différents mais des services communs). Puis ensuite, une fois
rédigée, elle serait proposée aux hébergeurs afin qu'elle soit
approuvée et signée. Un label pourrait être proposé (j'ai déjà
quelques idées sur ce point).
Si les prestataires ne respectent pas les engagements de la charte
client/hébergeurs, alors, le label leur est retiré, mais pire encore,
nous utilisons les moyens mis à notre disposition pour faire valoir
nos droits : communiqué de presse, ouverture de dialogue via une
association, actions en justice si besoin est, etc.

Notons que dans le domaine de la téléphonie, ou encore de l'accès à
Internet, les choses ont bougé grâce à ce type d'organisation (ou
quelque chose d'approchant)... alors pourquoi ne pas le faire ?

Pour ma part, ayant déjà une association en action sur ce sujet et
m'étant chargé de la défense des clients d'AMEN (AMENHELP.ORG) je
suis partant pour que l'on y continue cette discussion et surtout, que
l'on rédige un document allant dans ce sens...

Vos réactions SVP ?

Cordialement.
Dominik (webmaster AMENHELP).
Pdt de l'association les Défenseurs du Numérique
Dominik
2005-09-09 11:13:44 UTC
Permalink
Pour faire court - car à priori mon propos a été mal compris - je
propose de mener cette discussion alleurs (sur le forum
AMENHELP.ORG)...
Mais je crois sincèrement que le métier d'hébergeur se doit d'être
clairement défini et surtout, qu'il puisse être catégorisé afin que
les futurs clients sachent à quoi ils doivent s'attendre.
Cette idée de charte et label me parait intéressante, et mieux que
çà, pourrait permettre de gratifier ceux qui font des efforts et
éviter les amalgames entre les différentes qualités de prestation.
LJVD
2005-09-09 23:00:37 UTC
Permalink
Post by Dominik
Bonjour,
Finalement, je constate que nous en revenons toujours au même constat
je trouve inacceptable qu'un hébergeur nous impose des conditions
générales de vente qu'il peut et sait utiliser à bon escient
(impayé, contenu interdit, etc = coupure de service) mais en ce qui
concerne le client, il se trouve généralement démunie.
Il suffit de faire jouer la concurrence et privilégier les fournisseurs
répondants à vos critères de valeur. Le client a l'immense pouvoir de
faire jouer la concurrence.
Il ne s'agit ici d'hébergement et non de téléphonie ;-)
Il y a assez d'acteurs et d'offres pour répondre à toutes les attentes.
Post by Dominik
Vous allez me dire qu'il y a toujours moyen, en tant que consommateur,
un moyen de faire valoir ses droits. Mais dans les faits, il n'en est
rien.
<couic>
Post by Dominik
Bref, j'en passe et des meilleures... la liste des reproches ou plutôt
de nos attentes est longue.
Au lieu de considérer vos fournisseurs comme des prestataires,
envisager la possibilité d'en faire des partenaires.
Expliquez vos besoins, et l'avantage qu'il auront à y répondre,
tous les dirigeants sont ouvert au dialogue quand il est constructif.
Post by Dominik
Ou je veux en venir ?
En fait, à une chose et une seule : je pense qu'il est plus que
nécessaire aujourd'hui de définir une charte du "bon hébergeur"
<couic>
Post by Dominik
Pour ma part, ayant déjà une association en action sur ce sujet et
m'étant chargé de la défense des clients d'AMEN (AMENHELP.ORG) je
suis partant pour que l'on y continue cette discussion et surtout, que
l'on rédige un document allant dans ce sens...
Vos réactions SVP ?
Normaliser, contractualiser, légiférer peut-être ?

Je ne pense pas que cela soit le chemin le meilleur et le plus rapide
pour avancer.
Plutot que se plaindre,pétitionner au moindre problème,
étudiez plutot la voie du dialogue et du partenariat.

Et quand le dialogue n'est réellement pas possible, partez!
La sanction est immédiate et économique.
Pas la peine de perdre son temps à créer une association ...

Un hébergeur qui améliore sont support client suite a une discussion sur
un forum, un support qui découvre les complexes subtilités des DNS et
qui bosse deux jours sans relache pour donner satisfaction à un client,
voilà mon quotidien.

Je le trouve bien plus enrichissant, pour notre bénéfice mutuel.

my 2 cents
--
Laurent J.V. Dubois
http://www.ljvd.com
Dominik
2005-09-10 10:50:52 UTC
Permalink
Encore une fois, je suis mal compris. C'est navrant et désespérant...
Mes propos sont encore une fois déformés, grossis.
Venant d'un hébergeur qui semble être ouvert au dialogue, je
m'étonne que cette démarche de valorisation ne retienne pas votre
attention. Mais faut-il aujourd'hui s'attendre à cela, alors que l'on
touche ici probablement quelques points sensibles.
Vous dites d'ailleurs : "Et quand le dialogue n'est réellement pas
possible, partez!
La sanction est immédiate et économique. ". Faut-il encore pouvoir le
faire ??? Quand on a payé d'avance, ou qu'on est lié par contrat,
c'est facile à dire, moins à faire.

Vous dites encore : "Pas la peine de perdre son temps à créer une
association ... ". Je suis d'accord avec vous, si nous n'avions pas
tant de problème pour pouvoir se faire entendre et faire bouger les
choses, on en serait pas arrivé là.
Post by LJVD
Il y a assez d'acteurs et d'offres pour répondre à toutes les attentes.
Oui... mais justement, comment faire la part des choses ???
D'où l'intérêt de clariifier les offres et services et mieux les
définir pour l'internaute (futur client).
Post by LJVD
Plutot que se plaindre,pétitionner au moindre problème,
étudiez plutot la voie du dialogue et du partenariat.
Quand c'est possible, évidemment oui !
Pour ma part, j'étais/suis revendeur. Ce que cela NOUS a apporté dans
la durée (je parle au nom d'autres dans la même situation) ? RIEN =
aucune attention particulière, aucune ouverture de dialogue, démarche
unilatérale, sans concertation préalable...
Je suis celui qui crois que le dialogue doit primer au rapport de
force. Mais tout le monde ne l'entend pas ainsi. Certains
"prestataires" pratiquent plutôt la politique de l'autruche. Et
finalement, cela sourit à ceux qui savent que la majorité des gens
laissent tomber leur doléance, par lassitude,... ou par désespoir.

Je crois que le dialogue sur ce sujet n'est pas à sa place... ;)
LJVD
2005-09-12 07:25:49 UTC
Permalink
Post by Dominik
Encore une fois, je suis mal compris. C'est navrant et désespérant...
Mes propos sont encore une fois déformés, grossis.
Il ne s'agit pas de déformer ou de grossir vos propos, mais dialoguer
pour mieux se comprendre. S'il arrive que vous soyez mal compris,
rassurez-vous, cela arrive à tout a chacun.
Mais vous commencez votre réponse en qualifiant mon propos de navrant et
désespérant, il est probable que cela ne facilite pas l'échange. Vous
risquez de rencontrer les même difficultés avec d'autres interlocuteurs.
Le dialogue ne peut s'établir que sur la base d'un respect réciproque.
Post by Dominik
Venant d'un hébergeur qui semble être ouvert au dialogue, je
m'étonne que cette démarche de valorisation ne retienne pas votre
attention.
Les labels non jamais réglés les problèmes déontologiques et éthiques.
Je ne pense pas que cela soit ce qu'attendent les utilisateurs, de Amen
et d'ailleurs.

Amha, les utilisateurs recherchent un panorama objectif de l'offre, des
avis sur les fournisseurs. C'est pour cette raison que j'ai accepté
l'invitation de l'équipe de Phwinfo qui essaie d'aider les utilisateurs
dans ce sens.
Post by Dominik
Mais faut-il aujourd'hui s'attendre à cela, alors que l'on
touche ici probablement quelques points sensibles.
Vous dites d'ailleurs : "Et quand le dialogue n'est réellement pas
possible, partez!
La sanction est immédiate et économique. ". Faut-il encore pouvoir le
faire ??? Quand on a payé d'avance, ou qu'on est lié par contrat,
c'est facile à dire, moins à faire.
Dans ce cas, on met évidemment un terme au contrat à son échéance,
je ne vois toujours pas où est le pbm.
Post by Dominik
Vous dites encore : "Pas la peine de perdre son temps à créer une
association ... ". Je suis d'accord avec vous, si nous n'avions pas
tant de problème pour pouvoir se faire entendre et faire bouger les
choses, on en serait pas arrivé là.
Excepté que ce n'est pas en fédérant uniquement les mécontants que l'on
fait avancer les choses, il faut prendre en compte l'ensemble des
clients, les clients satisfaits aussi.

Ce que je vois dans l'association que vous avez créé, ce n'est qu'une
liste de clients mécontents qui attendent la fin de leur contrat,
l'heure du départ, pas très constructif tout cela ...

Pour faire entendre sa voix, une association de consommateurs est
beaucoup plus efficace quand ellle ne se cantonne pas à un fournisseur.
Elle peut représenter alors une part significative de marché, avoir une
légitimité et faire alors entendre des hébergeurs.
Post by Dominik
Post by LJVD
Il y a assez d'acteurs et d'offres pour répondre à toutes les attentes.
Oui... mais justement, comment faire la part des choses ???
D'où l'intérêt de clarifier les offres et services et mieux les
définir pour l'internaute (futur client).
Il n'est pas du ressort des clients de définir l'offre, cela reviendrait
à les formater, hors nous sommes ici sur un marché concurrentiel.
La complexité des offres techniques et commerciales rend toute
évaluation difficile, bien loin de la clarification que vous recherchez.
Cette diversité est pourtant un bienfait pour la concurrence et
l'évolution de l'offre, dont les consommateurs sont l'arbitre.
Si vous désirez clarifier les choses, plutot que créer un label, vous
pouvez faire un travail d'information et de formation pour aider les
futurs clients à mieux analyser les offres.
Post by Dominik
Post by LJVD
Plutot que se plaindre,pétitionner au moindre problème,
étudiez plutot la voie du dialogue et du partenariat.
Quand c'est possible, évidemment oui !
Pour ma part, j'étais/suis revendeur. Ce que cela NOUS a apporté dans
la durée (je parle au nom d'autres dans la même situation) ? RIEN =
aucune attention particulière, aucune ouverture de dialogue, démarche
unilatérale, sans concertation préalable...
Je suis celui qui crois que le dialogue doit primer au rapport de
force. Mais tout le monde ne l'entend pas ainsi. Certains
"prestataires" pratiquent plutôt la politique de l'autruche. Et
finalement, cela sourit à ceux qui savent que la majorité des gens
laissent tomber leur doléance, par lassitude,... ou par désespoir.
Je crois que le dialogue sur ce sujet n'est pas à sa place... ;)
Il suffit pourtant de prendre quelques avis ici et ailleurs pour éviter
le type de fournisseurque vous décriez. Que vous n'aillez pas trouvé
cette information avant de vous engager est en parti de votre
responsabilité.

J'ai proposé à l'équipe de phwinfo.com de mettre en place un outil de
sondage spécialisé pour faire des enquetes utilisateurs.
Que cela soit sur les offres, la qualité de l'hébergement, du support ou
de la relation client.

Une possibilité à terme serait de publier les résultats moyens de chacun
des hébergeurs .
Mette a disposition des hébergeurs les résultats anonymes détaillés
qui les concernent.

Ce type d'initiative me semble plus constructive que d'essayer de
développer un label qui ne va être qu'une sélection sur le plus petit
dénominateur commun.

my 2 cents
--
Laurent J.V. Dubois - Commercial & Webmaster
http://www.ljvd.com
souley
2005-09-13 21:02:26 UTC
Permalink
LJVD j'ai une question pour toi
J'ai passé 12H a trouver la source d'un prob mysql lors d'une mise a
jour (faite par Amen)alors que leur "Ingenieurs" n'avaient pas de
soluce 48 heures plus tard;
je dois en faire quoi ? (meme pas capable de dire merci chez Amen ...)

Si je l'ai fait benevolement c'est parceuque des chefs d'entreprises
risquaient la faillite.
Tu me diras qu'ils ont choisis du lowcost
Certe mais ce ne sont pas des pro et les pubs d'Amen promettent du
99.99 % ...

Juridiquement l'hebergeur en tant que pro se doit de conseiller au
mieux le client, cela constitue une faute.

2 fautes qui pourraient couter cher face a un tibunal.

Souley
Minasu
2005-09-13 23:21:57 UTC
Permalink
Bonsoir,

1) S'il ne respecte pas les 99,99%, seul le montant des pénabilités établi
dans le contrat pourront être exigé.

2) Le mot pro n'a aucune signification particulière au niveau de la
législation française.


"souley" <***@gmail.com> a écrit dans le message de news:
***@g43g2000cwa.googlegroups.com...

LJVD j'ai une question pour toi
J'ai passé 12H a trouver la source d'un prob mysql lors d'une mise a
jour (faite par Amen)alors que leur "Ingenieurs" n'avaient pas de
soluce 48 heures plus tard;
je dois en faire quoi ? (meme pas capable de dire merci chez Amen ...)

Si je l'ai fait benevolement c'est parceuque des chefs d'entreprises
risquaient la faillite.
Tu me diras qu'ils ont choisis du lowcost
Certe mais ce ne sont pas des pro et les pubs d'Amen promettent du
99.99 % ...

Juridiquement l'hebergeur en tant que pro se doit de conseiller au
mieux le client, cela constitue une faute.

2 fautes qui pourraient couter cher face a un tibunal.

Souley
tibug
2005-09-22 03:50:15 UTC
Permalink
Bonjour,
Post by Eric Demeester
Bonsoir,
1) S'il ne respecte pas les 99,99%, seul le montant des pénabilités établi
dans le contrat pourront être exigé.
(hs)j'aimerai aussi voir un système de pénalité généralisé mais ça ce
limite souvent aux contrats pro. pour les particuliers on retrouve le
plus souvent "le client ne pourra prétendre à aucun dédomagement"
ceci parce qu'il est souvent considéré que, si un "contrat pro" n'a pas
été souscrit, l'activité du client ne dépend pas (ou peu) du service
proposé et donc que ce client ne peut donc avoir subit de préjudice
financier important en cas de non-fourniture de service sur telle ou
telle durée...

bof, bof, compréhensible mais à nuancer et on pourrait s'y perdre.
ex: X coups de fil à la hot-line suite à un problème de serveur en panne
et Y autres à la même hot-line pour des demandes d'éclaircissement sur
ce fameux port "usb" introuvable : le tarif reste le même et
proportionnel à Y/X (?)
Post by Eric Demeester
2) Le mot pro n'a aucune signification particulière au niveau de la
législation française.
ben si, il y a quand même de quoi faire 2 ou 3 pavés,
entre autres tout le code de la consommation...

pro dans le sens "compétent" : tout un tas d'article sur la
(non-)fourniture de service; l'obligation de moyens, de résultats,
ect... ou dans le sens "status" où il y a pas mal de chose aussi
Post by Eric Demeester
Tu me diras qu'ils ont choisis du lowcost
Certe mais ce ne sont pas des pro et les pubs d'Amen promettent du
99.99 % ...
petit extrait choisi (législation sur clauses abusives) :

"Les clauses des contrats proposés par les professionnels aux
consommateurs ou aux non-professionnels doivent être présentées et
rédigées de manière claire et compréhensible. Elles s'interprètent
en cas de doute dans le sens le plus favorable au consommateur
ou au non professionnel." (L133-2 du code de la consommation)


on pourrait penser que la distinction pro/pas pro sous entend qu'un
"pro" souscrivant à un service chez un autre "pro" s'est bien informé
avant et est supposé avoir tout compris.
ou alors est-ce qu'un "consommateur" peut désigner un professionnel
qui n'est "pas du métier"

reste plus qu'à méditer sur la subjectivité du terme "comprehensible"
qui AMHA doit être relativisé par rapport au service et aux compétences
des signataires.


en tout cas "se montrer pro" consiste entre autres à bien choisir
ses fournisseurs et donc à s'informer, y compris au delà des pubs qui
sont ce qu'elles sont... à "pas mettre tous ses oeufs dans le même
panier" à fortiori quand une rupture de services pourrait mettre en
faillite la boîte.

"se montrer pro" peut impliquer de vouloir faire du benef et de
dégager des marges, dans ce cas on cherche un peu partout et
on est tenté de prendre le moins cher...

prendre un hébergement X fois moins cher que la moyenne doit donner
à réfléchir un minimum, c'est de l'hypocrisie de dire qu'en prenant
délibérément cet hébergement on a autant de chance d'avoir une
qualité de service égale assuré par des gens motivés

des coût X fois moins cher sont quand même bien tirés vers le bas
d'une manière ou d'une autre. pour sauvegarder des marges, il aussi
tentant de faire du volume sans augmenter la charge salariale.
une réduction des coûts chez l'hébergeur, un rachat en vue, la
pression sur les employés, c'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux
pour avoir quelqu'un qui a envie de se défoncer pour son boulot à
l'autre bout du fil ou sur sa console.


Erwan
Eric Demeester
2005-09-22 22:21:47 UTC
Permalink
dans (in) fr.reseaux.internet.hebergement, tibug
<tibug29_NOSPAM_yahoo.fr> ecrivait (wrote) :

Bonsoir,
Post by tibug
(hs)j'aimerai aussi voir un système de pénalité généralisé mais ça ce
limite souvent aux contrats pro. pour les particuliers on retrouve le
plus souvent "le client ne pourra prétendre à aucun dédomagement"
Je ne pense pas que la différence se fasse sur la qualification du
client (personnel ou professionnel) mais sur la qualité des prestations
proposées...

Si on prend l'exemple de fourniture d'accès à Internet, on s'aperçoit
par exemple que si tous les fournisseurs « haut débit » proposent x mbps
de bande passante descendante pour des sommes modiques, dès qu'il s'agit
de garantir le débit contractuellement avec application de pénalités en
cas de non respect des clauses du contrat, le débit chute et les coûts
explosent.

C'est aussi le cas chez les hébergeurs. Il y a une grande différence
entre proposer 10 mbps non garantis et 2 mbps garantis pas SLA avec
pénalités à l'appui, parce que les coûts ne sont pas les mêmes.
Post by tibug
ceci parce qu'il est souvent considéré que, si un "contrat pro" n'a pas
été souscrit, l'activité du client ne dépend pas (ou peu) du service
proposé et donc que ce client ne peut donc avoir subit de préjudice
financier important en cas de non-fourniture de service sur telle ou
telle durée...
A mon avis, non, c'est purement une question de rapport prix payé/coût
de la prestation.

C'est l'histoire du beurre, de l'argent du beurre et de la crémière...
Post by tibug
prendre un hébergement X fois moins cher que la moyenne doit donner
à réfléchir un minimum, c'est de l'hypocrisie de dire qu'en prenant
délibérément cet hébergement on a autant de chance d'avoir une
qualité de service égale assuré par des gens motivés
Je vois que sur le fond, nous sommes d'accord :)
--
Eric Demeester - http://www.galacsys.net
LJVD
2005-09-13 23:28:13 UTC
Permalink
Ne me dites pas ce que je n'ai pas dit ;-)

mon propos n'est pas de défendre Amen.
Si vous avez vu une pub qui vous promet le paradis,
et que vous prennez cela pour parole d'évangile, libre à vous.
J'ai préféré me renseigner auprès de mes pairs,
sur des sites spécialisés.

Si cela peut être compréhensible pour un client final,
il s'agit d'une faute grave de la part d'une web agency.
Changez de prestataire !

L'action en justice est en effet une manière de sanctionner un
prestataire indélicat. Quelques sanctions permettrons peut-etre d'éviter
des publicités mensongères, encore faut-il étudier dans le détail
l'aspect contractuel.

La constatation est qu'il est impossible d'assurer une certaine qualité
d'infrastructure et de services en deça d'un certain prix.
L'hébergé qui fait ce choix en supporte toujours les conséquences.

Ici et ailleurs, les mises en garde sont fréquentes,
il est dommage que peu de personnes y prettent attention.

La réalité est qu'l est très difficile de communiquer sur ce sujet.
La partie hébergement représente quelques pourcents d'un projet web,
et intéresse peu de monde lors de la création d'un site.
Ce n'est que confrontés à vos difficultés, que les hébergés comprennent
cela.
--
Laurent J.V. Dubois - 06 65 45 82 86
http://www.ljvd.com
Post by souley
LJVD j'ai une question pour toi
J'ai passé 12H a trouver la source d'un prob mysql lors d'une mise a
jour (faite par Amen)alors que leur "Ingenieurs" n'avaient pas de
soluce 48 heures plus tard;
je dois en faire quoi ? (meme pas capable de dire merci chez Amen ...)
Si je l'ai fait benevolement c'est parceuque des chefs d'entreprises
risquaient la faillite.
Tu me diras qu'ils ont choisis du lowcost
Certe mais ce ne sont pas des pro et les pubs d'Amen promettent du
99.99 % ...
Juridiquement l'hebergeur en tant que pro se doit de conseiller au
mieux le client, cela constitue une faute.
2 fautes qui pourraient couter cher face a un tibunal.
Souley
Raphael Bouaziz
2005-09-14 08:51:07 UTC
Permalink
Le Wed, 14 Sep 2005 01:28:13 +0200, LJVD a écrit
Post by LJVD
La constatation est qu'il est impossible d'assurer une certaine qualité
d'infrastructure et de services en deça d'un certain prix.
L'hébergé qui fait ce choix en supporte toujours les conséquences.
C'est impossible ... Ou possible.

Ce qui est sûr par contre, c'est que chez n'importe quel fournisseur
il y aura toujours à un moment ou à un autre des problèmes, et cela
quel que soit le prix payé.

C'est pour cela que le "pro" (disons celui qui a l'expérience du
métier) prendra plusieurs fournisseurs si son activité est très
dépendante de son hébergement (plus de 50 % du C.A. réalisé
en ligne par exemple).
--
Raphael Bouaziz.
LJVD
2005-09-14 22:23:55 UTC
Permalink
Post by Raphael Bouaziz
Ce qui est sûr par contre, c'est que chez n'importe quel fournisseur
il y aura toujours à un moment ou à un autre des problèmes, et cela
quel que soit le prix payé.
C'est pour cela que le "pro" (disons celui qui a l'expérience du
métier) prendra plusieurs fournisseurs si son activité est très
dépendante de son hébergement (plus de 50 % du C.A. réalisé
en ligne par exemple).
Oui Raphael, tu as tout a fait raison :-)

Des serveurs redondants dans des datacenters différents ...
rsync, bases de données & ldap en maitre-esclave, que du bonheur ...
il y a combien de services avec cette architecture ?;-)
Et avec, il faut aussi les ingénieurs qui maitrisent,
doivent pas être si nombreux.
Il parlait d'Amen, c'est plus le meme métier :->

la plupart ont déjà du mal investir dans un raid5 ou de NAS ...
J'aimerais savoir combien bénéficient de cette architecture pour un site
web ...
Bon, c'est sur que les télécoms ont pris de l'avance sur le sujet ;-)

sourire à tolérance de panne
--
Laurent J.V. Dubois - 06 65 45 82 86
http://www.ljvd.com
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...